This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn more

Playlist of Serge Reggiani

x
  • Serge Reggiani, le best of | Archive INA

    40:41

    Abonnez-vous
    Ina Chansons vous compile les meilleurs titres de Serge Reggiani
    Serge Reggiani Le Déserteur
    Serge Reggiani Sarah
    Serge Reggiani Votre fille a vingt ans
    Serge Reggiani La java des bombes atomiques de Boris Vian (live) - Archive INA
    Serge Reggiani Et puis (live) - Archive INA
    Serge Reggiani Ma liberté
    Serge Reggiani Gaspard | Archive INA
    Serge Reggiani L'italien
    Serge Reggiani Venise n'est pas en Italie (live) - Archive INA
    Serge Reggiani Les loups sont entrés dans Paris
    Serge Reggiani Le petit garçon (live extrait deChamps Elysées) - Archive INA
    Serge Reggiani Le barbier de Belleville (live officiel) | Archive INA
    Serge REGGIANI Il suffirait de presque rien
    Serge Reggiani Ma fille | Archive INA

    Images d'archive INA
    Institut National de l'Audiovisuel

  • x
  • Serge Reggiani Ma liberté

    2:40

    ma liberté
    longtemps je t ai gardée
    comme une perle rare....

  • x
  • SERGE REGGIANI- Mon petit garcon

    3:40

    Hommage à Serge Reggiani. Un grand de la chanson française

  • Le temps qui reste

    3:22

    Provided to YouTube by Universal Music Group

    Le temps qui reste · Serge Reggiani

    Best Of

    ℗ 2002 Polydor (France)

    Released on: 2019-05-24

    Producer: Gérard Melet
    Studio Personnel, Mixer: Pierre Braner
    Associated Performer, Recording Arranger: Alain Goraguer
    Author: Jean-Loup Dabadie
    Composer: Alain Goraguer

    Auto-generated by YouTube.

  • x
  • Serge Reggiani - Les Loups sont entrés dans Paris

    5:22

  • Serge Reggiani Litalien | Archive INA

    3:44

    Abonnez-vous
    Serge REGGIANI chante en direct L'italien.
    Télé Dimanche 31/10/1971 ORTF

    Images d'archive INA
    Institut National de l'Audiovisuel

  • x
  • LE TEMPS QUI RESTE - SERGE REGGIANI

    3:26

    BY RUBIS RED-----------------------------------------------------------------------------------------------------

    Combien de temps...
    Combien de temps encore
    Des années, des jours, des heures, combien ?
    Quand j'y pense, mon coeur bat si fort...
    Mon pays c'est la vie.
    Combien de temps...
    Combien ?

    Je l'aime tant, le temps qui reste...
    Je veux rire, courir, pleurer, parler,
    Et voir, et croire
    Et boire, danser,
    Crier, manger, nager, bondir, désobéir
    J'ai pas fini, j'ai pas fini
    Voler, chanter, partir, repartir
    Souffrir, aimer
    Je l'aime tant le temps qui reste

    Je ne sais plus où je suis né, ni quand
    Je sais qu'il n'y a pas longtemps...
    Et que mon pays c'est la vie
    Je sais aussi que mon père disait :
    Le temps c'est comme ton pain...
    Gardes-en pour demain...

    J'ai encore du pain
    Encore du temps, mais combien ?
    Je veux jouer encore...
    Je veux rire des montagnes de rires,
    Je veux pleurer des torrents de larmes,
    Je veux boire des bateaux entiers de vin
    De Bordeaux et d'Italie
    Et danser, crier, voler, nager dans tous les océans
    J'ai pas fini, j'ai pas fini
    Je veux chanter
    Je veux parler jusqu'à la fin de ma voix...
    Je l'aime tant le temps qui reste...

    Combien de temps...
    Combien de temps encore ?
    Des années, des jours, des heures, combien ?
    Je veux des histoires, des voyages...
    J'ai tant de gens à voir, tant d'images..
    Des enfants, des femmes, des grands hommes,
    Des petits hommes, des marrants, des tristes,
    Des très intelligents et des cons,
    C'est drôle, les cons ça repose,
    C'est comme le feuillage au milieu des roses...

    Combien de temps...
    Combien de temps encore ?
    Des années, des jours, des heures, combien ?
    Je m'en fous mon amour...
    Quand l'orchestre s'arrêtera, je danserai encore...
    Quand les avions ne voleront plus, je volerai tout seul...
    Quand le temps s'arrêtera..
    Je t'aimerai encore
    Je ne sais pas où, je ne sais pas comment...
    Mais je t'aimerai encore...
    D'accord ?

  • Serge Reggiani Il suffirait de presque rien | Archive INA

    2:27

    Abonnez-vous
    La chance aux chansons 21/01/1992 France 2
    Serge REGGIANI, cigarette à la main, chante Il suffirait de presque rien, accompagné au piano par Raymond BERNARD.

    Images d'archive INA
    Institut National de l'Audiovisuel

  • Serge Reggiani - LItalien

    3:26

  • x
  • le temps qui reste Serge Reggiani

    3:17

    le temps qui reste Serge Reggiani film albert dupontel

  • Serge Reggiani - Le Deserteur

    4:16

  • Serge Reggiani - Le vieux couple

    3:25

    Le vieux couple

    Ce qui me plait dans ce duo
    C´est que tu fais la voix du haut
    C´est toi qui sais, c´est toi qui dis
    C´est toi qui penses et moi je suis
    Mais les grands soirs lorsque tu pleures
    Quand tu as peur dans ta chaloupe
    C´est moi qui parle pendant des heures
    Nous sommes en somme un vieux couple

    Je n´sais plus où je t´ai connu
    C´est à l´école ou au guignol
    Je me rappelle cet ingénu
    Qui avait perdu la boussole
    Depuis je t´empêche de boire
    Sauf les grands soirs dans ta chaloupe
    Quand tu me chantes tes déboires
    Nous sommes en somme un vieux couple

    Avec ta tête d´épagneul
    Qui n´a pas appris à nager
    Avec ma gueule à rester seul
    Derrière des demis panachés
    Quand les grands soirs dans ta chaloupe
    Nous parlons de tes états d´âme
    Et que tu diffames ma femme
    Nous sommes en somme un vieux couple

    Le 16 août 1960
    J´ai marié cette dame charmante
    Cinq jours après j´étais parti
    Et tu me bordais dans mon lit
    Alors a commencé la nuit
    Alors a commencé la nuit
    Dont on se croyait les étoiles
    Mais on n´était que les cigales

    On s´est battu, on s´est perdu
    Tu as souvent refait ta vie
    Et le plus beau, tu m´as trahi
    Mais tu ne m´en as pas voulu
    Et les grands soirs dans ta chaloupe
    Tu connais bien mes habitudes
    Je connais bien ta solitude
    Nous sommes en somme un vieux couple

    Mon ami, mon copain, mon frère
    Ma vieille chance, ma galère
    Mon enfant, mon Judas, mon juge
    Ma rassurance, mon refuge
    Mon frère, mon faux-monnayeur
    Mon ami, mon valet de cœur
    Je ne voudrais pas que tu meures
    Je ne voudrais pas que tu meures

    Paroles: Jean-Loup Dabadie. Musique: Jacques Datin
    1972 Serge Reggiani © Polydor

  • SERGE REGGIANI VHSASSOTV

    1:25:15

    SERGE REGGIANI VHSASSOTV

  • Litalien SERGE REGGIANI

    4:06

  • Serge Reggiani - Le Déserteur

    5:49

    The poem, Dormeur du Val by Arthur Rimbaud and the song Le Déserteur, written by Boris Vian and sung by Serge Reggiani, make a strong pacifist statement on the ravages of war. In French. With lyrics.

  • Serge Reggiani - la cinquantaine

    2:32

    On arrive à la cinquantaine, moitié sage, moitié fou
    Le cul assis entre deux chaises à tenter d'en joindre les bouts
    Sur la route de la chimère on se retrouve souvent un jour
    Pour faire le compte de ses guerres, des petites joies, des grands amours
    Et c'est tout

    On arrive à la cinquantaine, moitié figue, moitié raisin
    Le coeur absous de toute haine, le coeur absous de tout chagrin
    On a troqué sa destinée contre des hauts, contre des bas
    Rêves vendus à la criée pour faire le vendredi gras
    Et c'est tout

    On arrive à la cinquantaine, moitié déçu, moitié content
    Un quart de joie, un quart de peine, et l'autre moitié aux enfants
    On se souvient de sa jeunesse comme d'un joyeux chapardage
    Au seuil de la prime vieillesse on pose un instant ses bagages
    Et c'est tout

    Et on repart vers la centaine, un demi-siècle dans les reins
    Avec tout juste la moyenne à notre devoir de terrien
    Comme elle est lointaine, la rive où l'on se couchera un jour
    Il reste tant et tant à vivre qu'on pourra faire un long détour
    Si tu veux, mon amour

  • Patrick Bruel chante: L italien de Serge Reggiani

    3:36

  • SERGE REGGIANI Ma liberté

    2:35

    Bobino 1968

  • Ma fille

    3:23

    Provided to YouTube by Universal Music Group

    Ma fille · Serge Reggiani

    Best Of

    ℗ 1971 Polydor (France)

    Released on: 2019-05-24

    Associated Performer, Recording Arranger: Alain Goraguer
    Studio Personnel, Engineer: Claude Ermelin
    Producer: Raymond Bernard
    A & R: Jacques Bedos
    Author: Eddy Marnay
    Composer: Raymond Bernard
    Translator: Rupert Henning

    Auto-generated by YouTube.

  • Serge Reggiani - Sarah

    3:37

  • x
  • Serge Reggiani: Tas lair dune chanson , 1973

    3:53

    De nouveau, a' la recherche... de l'ineffable: ''Cherchez la Femme!'' Puisqu'on ne peut pas parler de la Femme, alors chantons-en. Avec Mr. Reggiani...

    Paroles: Jean-Loup Dabadie

    Avec des mots faciles
    Et ton air difficile,
    Avec tes mots d'amour
    Qu'on ne comprend pas toujours,
    T'as l'air d'une chanson
    Qu'on chante à la maison.

    Y'a des jours où, tu sais,
    Tu n'es pas un succès,
    Y'a des jours où ton père
    N'est sûrement pas Prévert,
    Mais t'as l'air d'une chanson
    Qu'on chante entre garçons.

    Ma femme, la la la la la la...
    Ma femme, la la la la la la...

    Ça fait belle lurette
    Que je t'ai dans la tête,
    T'es pas la Madelon,
    Mais t'as l'air d'une chanson
    Qu'a fait bien d'autres guerres
    Dont j'étais l'adversaire...

    Et puis, malgré les crises,
    Malgré même un exode,
    Comme le temps des cerises
    T'es revenue à la mode,
    T'as l'air d'une chanson
    Fidèle à son violon...

    Ma femme, la la la la la...
    Ma femme, la la la la la...

    Tu es faite de quoi?
    Quatre coups de crayon,
    Deux-trois notes de joie
    Et beaucoup de brouillons
    Et tu racontes quoi?
    Une histoire qui me plaît...

    Si je ne suis pas toujours
    Là, dans tous les couplets,
    Je reviens au refrain
    Et j'appelle ça l'amour,
    Tu es faite de quoi?
    Tu es faite de moi...

    Ma femme, la la la la la...
    Ma femme, la la la la la...

    Y'a des jours où, tu sais,
    Tu n'es pas un succès,
    Y'a des jours où ton père
    N'est sûrement pas Prévert,
    Mais tu es la chanson
    Qui ne doit pas finir...

    Je te joue longuement,
    Je me trompe souvent,
    Car, depuis tant de temps
    Que je t'apprends par coeur,
    J'ai encore peur
    De ne pas te retenir...

    Ma femme, la la la la la...
    Ma femme, la la la la la...

    English translation: ''You've Got the Air of a Song''

    With superficious words
    And your serious look,
    With your words of love,
    Which one doesn't always understand,
    You've got the air of a song
    One sings at home.

    There are days when, you know,
    You're not a success,
    There are days when your father
    Isn't Prevert, for sure,
    But you've got the air of a song
    One sings among boys.

    My wife, la, la, la,
    My wife, la, la, la...

    It's been a long time
    Since I've had you in my mind,
    You're not Madelon,
    But you've got the air of a song
    That has fought many wars
    Where I've been the enemy...

    And then, despite my crises,
    Despite my several escapes,
    Like the cherry-time,
    You're back in fashion,
    You've got the air of a song,
    Devoted to its violin.

    My wife, la, la, la,
    My wife, la, la, la...

    You're made of what?
    Four pencil traces,
    Two-three notes of joy
    And a lot of drafts...
    And you narrate what?
    A story (that) I like.

    If I'm not always there,
    Within all the couplets,
    I come back at the refrain
    And I call that Love.
    You're made of what?
    You're made of myself...

    My wife, la, la, la,
    My wife, la, la, la...

    There are days when, you know,
    You're not a success,
    There are days when your father
    Isn't Prevert, for sure,
    But you are the song
    Which mustn't ever end.

    I play to you a lot,
    I'm often wrong,
    Because, since so much time
    That I've learnt you by heart,
    I'm still afraid
    I might not remember you

    My wife, la, la, la,
    My wife, la, la, la...

  • Serge REGGIANI - La cinquantaine

    2:35

    Serge REGGIANI - La cinquantaine - 1971 sur l'album Rupture

    Serge Reggiani est né le 2 mai 1922 à Reggio d'Émilie en Italie et nous a quitté
    le 22 juillet 2004.
    Il repose au Cimetière du Montparnasse auprès de ses parents et de son fils Stephan (qui était chanteur également.)

    Il était écrivain, acteur, peintre, et chanteur..
    Quelques films : Les Portes de la nuit, Casque d'or, L'armée des ombres,
    Vincent, François, Paul... et les autres, Mauvais Sang, Il y a des jours... et des lunes.

  • La chanson de Paul

    4:06

    Provided to YouTube by Universal Music Group

    La chanson de Paul · Serge Reggiani

    La Chanson De Paul

    ℗ 1975 Polydor (France)

    Released on: 1975-01-01

    Associated Performer, Recording Arranger: Alain Goraguer
    Producer: Claude Dejacques
    Composer: Alain Goraguer
    Author: Jean-Loup Dabadie

    Auto-generated by YouTube.

  • Serge Reggiani Votre fille a 20 ans

    2:39

    •Entité : Music Publishing Rights Collecting Society Type de contenu : Composition musicale

  • Serge Reggiani LItalien live 1993

    3:26

    Serge Reggiani - L'Italien (Palais des Congrès 1993)

  • SERGE REGGIANI Je taime 1969

    5:01

    Et puis...
    Et j'allais dire déjà
    L'enfance se fait lointaine
    Comme un pays d'où l'on s'en va
    Je ne vois plus qu'à peine
    Le rivage
    Mon amour, mon amour

    Avec toi j'appareille alors
    Pour autre part, our autre chose, à bord
    De ma quarantaine
    Et je t'emmène
    Là-bas dans une image

    Je t'aime
    Toi qui ne seras jamais
    Une grande personne
    Ne me quitte jamais
    Je t'aime

    Et puis...
    Comme on va en province
    Quand on aura fait la vie
    Nous irons à la soixantaine
    Dans la maison que j'aime
    En Provence

    Mon amour, mon amour
    Nous aurons fait l'amour et puis
    D'autres garçons bien avant les vieux jours
    Et les vieilles nuits
    Si tu es sage
    Tu auras des images

    Je t'aime
    Toi qui ne seras jamais
    Une grande personne
    Ne me quitte jamais
    Je t'aime

    Et puis...
    Mais ce n'est pas demain
    Il faudra que le soir vienne
    Je m'en irai sur le chemin
    Où nous attend la chienne
    Un par un
    Mon amour, mon amour

    Quand je serai dans les nuages
    C'est autre part, c'est autre chose, encore
    Mais sans toi, tu sais
    Je serai seul
    Là-bas dans l'autre image

    Je t'aime
    Moi qui ne serai jamais
    Une grande personne
    Ne me quitte jamais
    Je t'aime

  • Serge Reggiani Ma fille | Archive INA

    2:37

    Abonnez-vous
    15 février 1993 extrait de l'émission Le cercle de minuit
    Serge REGGIANI, accompagné au piano par Raymond BERNARD, chante en direct Ma fille. Institut National de l'Audiovisuel,
    #INA #Musique #INA #musique #live

  • Serge Reggiani Le Déserteur | Archive INA

    3:08

    Abonnez-vous
    Au risque de vous plaire 28/01/1968 ORTF
    Serge REGGIANI chante Le Déserteur de Boris VIAN.


    Images d'archive INA
    Institut National de l'Audiovisuel

  • Prélude - Sarah / Sarah

    3:12

    Provided to YouTube by Universal Music Group

    Prélude - Sarah / Sarah (Réenregistrement Polydor) · Serge Reggiani

    Best Of

    ℗ 1978 Polydor (France)

    Released on: 2019-05-24

    Associated Performer, Recording Arranger: Alain Goraguer
    Producer: Jacques Bedos
    Author: Charles Pierre Baudelaire
    Composer: J J Robert
    Composer Lyricist: Georges Moustaki

    Auto-generated by YouTube.

  • Ma liberté: Serge Reggiani/ Georges Moustaki

    5:38

    Chanson-repère écrite par Georges Moustaki pour son ami, Serge Reggiani, mais interprétée avec beaucoup de talent et sensibilité par son auteur, aussi. A mon avis, Serge Reggiani était le meilleur interprète des chansons de Georges Moustaki, tout comme Georges Moustaki était le meilleur auteur des chansons interprétées par Serge Reggiani : outre „Ma liberté, il vaut la peine d'en citer „Sarah, „Madame Nostalgie, „Votre fille a vingt ans, „Ma solitude, „Ce soir, mon amour, „Les amours sans importance. Pour ne pas parler de l'inégalable „Milord, écrit pour Edith Piaf...

    Hommage à deux grands ARTISTES qui ont «changé de pays» («mon pays c'est la vie», n'est-ce pas?) «pour habiter dans autrefois» un jour de 23 : Serge Reggiani (2 Mai 1922-23 Juillet 2004) et Georges Moustaki (3 Mai 1934-23 Mai 2013). Ils habiteront, sans doute, dans nos cœurs (pour) toujours...

    Ma liberté
    Musique et paroles : Georges Moustaki

    Ma liberté,
    Longtemps je t'ai gardée
    Comme une perle rare,
    Ma liberté,
    C'est toi qui m'a aidé
    A larguer les amarres.
    On allait n'importe où,
    On allait jusqu'au bout
    Des chemins de fortune,
    On cueillait en rêvant
    Une rose des vents
    Sur un rayon de lune...

    Ma liberté,
    Devant tes volontés
    Ma vie était soumise,
    Ma liberté,
    Je t'avais tout prêté,
    Ma dernière chemise...
    Et combien j'ai souffert
    Pour pouvoir satisfaire
    Toutes tes exigences :
    J'ai changé de pays,
    J'ai perdu mes amis
    Pour gagner ta confiance...

    Ma liberté,
    Tu as su désarmer
    Mes moindres habitudes,
    Ma liberté,
    Toi, qui m'a fait aimer
    Même la solitude,
    Toi, qui m'as fait sourire
    Quand je voyais finir
    Une belle aventure,
    Toi, qui m'as protégé
    Quand j'allais me cacher,
    Pour soigner mes blessures...

    Ma liberté,
    Pourtant je t'ai quittée
    Une nuit de décembre,
    J'ai déserté
    Les chemins écartés
    Que nous suivions ensemble...
    Lorsque, sans me méfier,
    Les pieds et poings liés,
    Je me suis laissé faire
    Et je t'ai trahi
    Pour une prison d'amour
    Et sa belle geôlière...

    Et je t'ai trahi
    Pour une prison d'amour
    Et sa belle geôlière...

  • Serge Reggiani - Pour faire le portrait dun oiseau

    2:48

  • Les Chorins chantent Le barbier de Belleville – Serge Reggiani

    3:28

    Concert de chansons françaises le 14 octobre 2017 au théâtre de Chatel-Guyon - Autres vidéos :

  • Serge Reggiani Ma fille | Archive INA

    2:45

    Abonnez-vous
    Le cercle de minuit 15/02/1993 France 2
    Serge REGGIANI, accompagné au piano par Raymond BERNARD, chante en direct Ma fille.

    Images d'archive INA
    Institut National de l'Audiovisuel

  • Litalien- Serge Reggiani- Cover

    4:06

  • Serge Reggiani - Du whisky au Vichy

    3:04

  • Serge Reggiani: Venise nest pas en Italie , 1979

    3:15

    Another definition of Venice: this time, as a state of mind (etat d'ame). Venice is now presented as the equivalent of an inner space, the space of Happiness, which lies within everyone of us...

    Venice is not where you think,
    Venice is within you today,
    It's where you go,
    It's where you wish,
    It is the place where you are happy.

    Here's the original, French text:

    Paroles: Claude Lemesle

    T'as pas de quoi prendre l'avion, ni même un train,
    Tu ne pourrais pas lui offrir un aller Melun,
    Mais tu l'emmènes,
    Puisque tu l'aimes,
    Sur des océans dont les marins
    N'ont jamais vu la fin.
    Tu as le ciel que tes carreaux t'ont dessiné
    Et le soleil sur une toile de ciné,
    Mais tu t'en fiches,
    Mais tu es riche,
    Tu l'es, puisque vous vous aimez...

    Venise n'est pas en Italie,
    Venise c'est chez n'importe qui,
    Fais-lui l'amour dans un grenier,
    Et foutez-vous des gondoliers,
    Venise n'est pas là où tu crois,
    Venise aujourd'hui c'est chez toi,
    C'est où tu vas, c'est où tu veux,
    C'est l'endroit où tu es heureux...

    Vous n'êtes plus dans cette chambre un peu banale,
    Ce soir vous avez rendez-vous sur le canal,
    Feux d'artifice,
    La barque glisse,
    Vous allez tout voir, tout découvrir,
    Y compris le Pont des Soupirs...
    Ça durera un an ou une éternité,
    Le temps qu'un dieu vienne vous dire assez chanté,
    Quelle importance,
    C'est les vacances,
    Tout ça parce que vous vous aimez...

    Venise n'est pas en Italie,
    Venise c'est chez n'importe qui,
    Fais-lui l'amour dans un grenier
    Et foutez-vous des gondoliers...
    Venise n'est pas là, où tu crois,
    Venise aujourd'hui c'est chez toi,
    C'est où tu vas, c'est où tu veux,
    C'est l'endroit où tu es heureux...

    Venise n'est pas en Italie,
    Venise c'est chez n'importe qui,
    C'est n'importe où, c'est important,
    Mais ce n'est pas n'importe quand,
    Venise c'est quand tu vois du ciel
    Couler sous des ponts mirabelles,
    C'est l'envers des matins pluvieux,
    C'est l'endroit où tu es heureux...

  • Serge Reggiani: Le Vieux

    3:51

    Serge Reggiani (2 Mai 1922-23 Juillet 2004) aurais eu 90 ans, aujourd'hui. Malheureusement, on a cessé lui faire les comptes, il y a 8 ans (presque)... Sa philosophie était bien simple: la vie doit être vécue. C'est un thème récurent de ses chansons, qu'on parle de « Il faut vivre », « Ma dernière volonté », « Le temps qui reste », « Les adieux différés » ou « Le Vieux ». L'âge et le temps qui passe sont des sujets inépuisables chez Ch. Aznavour, aussi (« Je n'ai pas vu le temps passer », « Hier encore », « La Bohème », etc., mais, au lieu de l'approche rétrospective proposée par Mr. Aznavour, Serge Reggiani a toujours une approche prospective, en référant plus souvent au futur, qu'au passé. Ça vient confirmer la soif de vivre dont il parlait, et qui transpire dans les chansons mentionnées, des vraies odes à la joie (de vivre).

    Voilà une chanson qui lui va comme un gant, écrite par son auteur-fétiche, Claude Lemesle. Je vais la préfacer par quelques mots tirés du livre de Serge Reggiani -- « Dernier courrier avant la nuit » : „Oui, drôle de vie, je t'aime [...]. Je ne crois pas en toi, la mort, et pourtant, je te crains. Je crois, en fait, à la survie, à la manière des bouddhistes, qui pensent que chacun de nous dispose de 7 vies, mais que nous vivons sans aucun souvenir des précédentes. J'aimerais que ma dernière vie soit une vie de peinture et de musique. Un peu comme celle que j'achève ces temps-ci... Ma vie de Serge Reggiani serait-elle la dernière ? [...]. Mort, je ne crois pas en toi. Je ne te prendrai pas au sérieux quand tu viendras me tirer par les pieds en me disant : « C'est l'heure». Vie, il faudra m'arracher à toi avec des tenailles rougies, comme dans les mauvais romans.

    Pourtant, un mauvais roman est bien préférable à une réalité aussi mauvaise. Alors, on ne doit pas désarmer pour si peu, pensons à la huitième vie !...

    A écouter, entendre et... comprendre !


    Serge Reggiani -- Le Vieux (1997)

    Paroles: Claude Lemesle et Jacques Roure
    Musique: Claude Lemesle et Christophe Marie


    Il faisait des années supplémentaires
    Sur terre
    Il avait bu des océans, cul sec,
    Avec
    Des moins ivrognes déjà morts,
    Des éternels changeurs de bord,
    Sûr qu'il prenait la bouteille au sérieux,
    Le vieux...

    C'était un philosophe de village,
    Sans âge,
    Qui réclamait en mai soixante huit
    La suite,
    Juste après les révolutions,
    Sur les pavés y a du goudron,
    Mais il n'a pas désarmé pour si peu
    Le vieux...

    Il disait que tout s'allume,
    Mais encore faut-il qu'on le voie,
    Quand le doigt montre la lune,
    L'imbécile regarde le doigt !

    Il adorait toujours serrer des mains
    D'humains,
    Sans ignorer qu'elles le montraient parfois
    Du doigt,
    Il savait que la trahison
    Construit au traître sa prison,
    Il apportait des oranges aux envieux,
    Le vieux...

    Il s'était perdu dans des Pearl Harbor
    D'amour
    Mais il avait gardé comme un trésor
    A bord
    Une noyée de sentiments,
    Qui ne comptaient que deux amants,
    Dont il était peut-être l'un des deux,
    Le vieux...

    Il disait que la coutume
    Doit faire avancer l'avenir,
    Quand le fer frappe l'enclume
    L'imbécile forge un souvenir...

    Il vieillissait avec une telle envie
    De vie,
    Que sur son front il n'y avait pas d'idées
    Ridées,
    Que sa patience et sa passion
    Se mélangeaient à l'unisson,
    Devant le vide il avait comme un creux,
    Le vieux...

    Quand il est mort, il avait bien cent ans.
    Pourtant,
    Son âme tendre disait à son corps :
    „Encore !
    Quand il a débarqué là-haut,
    Entre un tonnerre et un tonneau,
    On ne sait pas s'il a rencontré Dieu,
    Le vieux...

    Il n'est pas mort pour des prunes,
    Car à chaque fois qu'il envoie
    Ses messages de Saturne
    L'idiot met l'anneau à son doigt...

    Il y a des ombres qui font la lumière
    Sur terre...

  • Serge Reggiani - Il Francese

    4:05

    version italienne de L'Italien - 1971

  • Serge Reggiani: Remboursez

    3:00

    Dans la longue tradition des acteurs-chanteurs français, je vous propose (de nouveau !) Serge Reggiani. C'est une chanson qui fait référence à une époque où, en France, selon sa propre expression, «le cinéma a fini de rigoler» ; ainsi, sa carrière d'acteur était à un tournant: on lui reproche l'échec de «Casque d'or» (1951), qui fait de lui «le pire des acteurs français». Au moins, dans les yeux de la Nouvelle vague... Ironiquement, Mr. Reggiani a avoué que c'était son film préféré. L'histoire particulière de ce film tend de lui donner raison, puisqu'en dépit d'un début, disons raté, il a fini par être classé parmi les 5 plus grands films de l'histoire du cinéma. Donc, ses efforts ont été remboursés. Tard, mais remboursés... Je dois ajouter ici que Mr. Reggiani a été à l'affiche de 72 films et pièces de théâtre (n'oublions pas que son premier métier, chronologiquement, était celui d'acteur: il est devenu chanteur à 42 ans, «par hasard», comme il disait).

    Un grand MERCI à un de mes amis, qui m'a envoyé quelques photos que j'ai utilisées dans ce montage (il se reconnaîtra).

    Within the rich tradition of the French actors-singers, here is - again (!!!), Serge Reggiani. This particular song hints at a turning point in his career as an actor, when his performance in Jacques Becker's movie, «Casque d'or» (1951) ''won'' him the label of ''the worst French actor ever''. Ironically, Mr. Reggiani used to say that this was his favourite movie and the particular trajectory of the film seems to prove that he was right: later on, after a failed debut, it entered the top of the best 5 movies ever made... So, he was eventually rewarded for his performance(s) on stage, by the recognition of his merits. I should add here that S. Reggiani was primarily an actor (chronologically speaking), which explains why he played in more than 72 movies and plays; he became a singer very late, at the age of 42, ''by chance'', as he used to say.


    Serge Reggiani: Remboursez
    Paroles: Claude Lemesle
    Musique: Alice Dona

    Les journaux, bien sûr, n'en ont pas parlé,
    Tu n'as même pas eu de critique
    Et pourtant, crois-moi, tu as bien joué,
    C'était criant de vérité,
    Mais la comédie, c'est la comédie,
    Et tu connais bien tes classiques,
    Le rideau tombé, le plus grand acteur
    Devient le spectateur

    Remboursez,
    Bien sûr la pièce était jolie,
    Mais l'auteur ne l'a pas finie,
    Elle avait si bien commencé,
    Remboursez,
    J'ai pris ma place, il y a longtemps,
    J'étais tout seul, au premier rang,
    Et puis un autre est arrivé...
    Rendez-moi ma tendresse,
    Rendez-moi mon passé,
    Rendez-moi mes caresses,
    Remboursez!...

    Le décor, c'est drôle, avait la couleur
    Et les dimensions de ma chambre
    Et le premier rôle avait mon visage
    Et parlait mon langage...

    Remboursez,
    Bien sûr, la pièce était jolie,
    Mais l'auteur ne l'a pas finie,
    Elle avait si bien commencé,
    Remboursez,
    L'artiste qui portait mon nom
    N'était peut-être pas très bon,
    Mais lui, au moins, il y croyait.
    Rendez-moi tous mes rêves
    Et ces mots insensés,
    Qui sont nés sur mes lèvres,
    Remboursez!...

    A te voir jouer, à te voir tricher,
    Moi, j'ai pris le goût du théâtre,
    Je n'ai pas ton talent, mais pour faire pleurer,
    On peut s'en dispenser...

    Remboursez,
    Bien sûr, la pièce était jolie,
    Mais l'auteur ne l'a pas finie,
    Elle avait si bien commencé,
    Remboursez,
    J'ai pris ma place, il y a longtemps,
    J'étais tout seul, au premier rang,
    Et puis un autre est arrivé...
    Rendez-moi ma tendresse,
    Rendez-moi mon passé,
    Rejouez-moi cette pièce
    Ou remboursez,
    Remboursez!...

  • Serge Reggiani - La femme qui est dans mon lit

    2:51

    ♫ Remix, mastering & video by Niwi ♫

    ------------------------------------------------------------------------------

    ???? FOLLOW NIWI ????

    ???? FACEBOOK ►
    ???? INSTAGRAM ►
    ???? SOUNDCLOUD ►

    #frenchremix #maschine #housemusic

  • Serge Reggiani - La Rupture

    4:59

    Serge Reggiani - La Rupture

  • La ballade des pendus

    3:39

    Provided to YouTube by Universal Music Group

    La ballade des pendus · Serge Reggiani

    100 Plus Belles chansons

    ℗ 1968 Polydor (France)

    Released on: 2019-09-20

    Associated Performer, Recording Arranger: Jean Jacques Robert
    Producer, A & R: Jacques Bedos
    Studio Personnel, Recording Engineer: Henri Lemmel
    Studio Personnel, Asst. Recording Engineer: Gilbert Grell
    Composer: Louis Bessières
    Author: François Villon

    Auto-generated by YouTube.

  • Serge Reggiani ma solitude et à mon public

    9:19

  • Serge Reggiani - Il ne faudra jamais

    2:03

    Il ne faudra jamais

    Il ne faudra jamais
    Dire tout ce qu'on a vécu
    Ça ne regarde pas
    Les gens du temps qui passent
    Ni mes histoires de coeur
    Ni mes amours déçues
    N'avantageront
    Mon reflet dans la glace

    Je suis un enfant
    Qui marche à pas comptés
    Entre des HLM
    Et des fleurs en plastique
    Entre trois cimetières
    Et quatre vérités
    En plein coeur d'un présent
    Qui va fermer boutique

    Il ne faudra jamais dire
    Ce qu'on a compris
    On l'a fait par hasard
    Et sans aucun mérite
    Quand j'ai vidé ma poche
    Il me reste le prix
    De quatre roses rouges
    Et d'un cornet de frites

    Il ne faudra jamais
    Révéler nos secrets
    Ça ne regarde pas
    Les gens qui nous regardent
    Ils viennent d'un pays
    Où plus rien n'est sacré
    Ils crèvent entre copains
    Tant pis, que dieu les garde

    Il ne faudra jamais dire
    Qu'on était heureux
    Qu'on avait du talent
    Qu'on était magnifiques
    Que d'un exploit d'huissier
    On savait faire du feu
    Et que du mal d'amour
    On faisait des musiques

    Il ne faudra jamais dire
    Qu'on était idiots
    Qu'on ne savait rien
    Mais qu'on vivait quand même
    Quand on a dégusté
    Sa jeunesse au goulot
    Avec la mort qui vient
    On peut faire un poème

    Bernard Dimey

  • Serge Reggiani: La maison qui nexiste plus

    2:37

    L'amour et l'espoir avant (et malgré) tout...

    SERGE REGGIANI : La maison qui n'existe plus (1972)
    Musique: Raymond Bernard
    Paroles: Eddy Marnay

    C'est comme une maison
    Qui n'existe plus,
    Comme un passé qu'on a chassé
    A jamais d'une rue...
    Et voilà qu'un matin,
    Tu ne retrouves rien,
    Que les ruines, que les ruines
    D'un fabuleux amour,
    Construit sur tous les jours,
    De toute une vie, de toute une vie...

    Et, comme une maison qui n'existe plus,
    C'est un jardin de déchirures,
    C'est comme une brûlure,
    C'est l'envers du décor,
    Mais c'est plus triste encore,
    C'est un amour qui s'est perdu...

    Et moi je suis celui
    Qui trouve une pierre
    Et qui se met à espérer
    En cherchant l'autre pierre.
    Au hasard de mon cœur
    Je découvre une fleur
    Sous les ruines, sous les ruines,
    Comme un reste d'amour,
    Surgi de tous les jours,
    De toute une vie, de toute une vie...

    Et devant la maison qui n'existe plus
    Je fais renaître un pan de mur,
    Je couvre les blessures
    Et je sors de ma nuit
    Et je la reconstruis
    Et soudain le miracle est là :
    J'ouvre les yeux et je te vois...

  • Serge Reggiani - Les mensonges dun père à son fils

    4:02

  • Serge Reggiani - Barbara

    3:18

  • Serge Reggiani: Un taxi passe

    3:24

    Une chanson sur ''les petits destins'', qui semblent paralleles, mais qui peuvent se croiser a' un certain moment. Parfois, trop tard pour en profiter...

    Le telephone qui sonne desesperement, sans trouver personne pour repondre, devient un des symboles du texte. L'autre est le taxi qui passe, comme notre existence ephemere. Le taxi tout noir qui roule a' contre foule et qui s'envole dans le soir porte le protagoniste vers un rendez-vous manque' (car impossible)...

    Alors, de nouveau, la solitude (''chacun sa vie'') et les petits destins, soumis a' la predestination, peut-etre (''chacun son heure'').

    Un grand MERCI a' mon ami, Jean, pour m'avoir aidee a' mieux comprendre ces paroles magnifiques, que vous trouverez ci-dessous:

    Serge Reggiani: Un taxi passe

    Serge Reggiani: Un taxi passe

    La borne de taxi sonne désespérément,
    Il n'y a personne pour répondre.
    Tous ces gens qui sonnent désespérément
    Et qui ne trouvent jamais personne pour leur répondre...

    Un taxi passe
    À Montparnasse,
    810 balles
    Se font la malle,
    L'un lit l' Journal,
    L'autre vid' une tasse,
    Le boulanger fait ses croissants,
    Pierrot Neuilly part en sifflant ( ???)
    Quelque part un téléphone sonne...

    À la Villette
    Une fillette,
    Laisse tomber
    Tout' sa monnaie
    Et le taxi
    File vers Neuilly
    2000 degrés brulent son cœur,
    Chacun sa vie, chacun son heure,
    Quelque part un téléphone sonne...

    Je m'enfoncerai dans le sable,
    Elle m'emportera la vague
    Jusqu'à la pointe de midi,
    Là où repose parmi les algues
    Celle auprès de qui j'ai dormi.

    Un taxi tourne,
    Rue de la Bourse,
    Les nuages lourds
    Planent autour
    De mon amour
    Couché en terre,
    Un chat mouillé dans la ruelle,
    Joue en mineur de la crécelle,
    Quelque part un téléphone sonne...

    Un taxi roule,
    À contre foule,
    Trop tard, il arrivera trop tard
    Au rendez-vous du désespoir,
    Le téléphone alors s'est tu,
    Seul un clébard l'a entendu,
    Un taxi tout noir
    S'envole dans le soir...

  • Serge Reggiani, La putain

    3:12

    La putain - Serge Reggiani

  • Serge Reggiani Le petit garçon | Archive INA

    3:45

    Abonnez-vous
    Champs Elysées 11/05/ 1985 France 2
    Serge REGGIANI chante Le petit garçon

    Images d'archive INA
    Institut National de l'Audiovisuel

Shares

x

Check Also

Menu